baby foot avec billetsParis sportifs 

Paris sportifs : la gestion de la bankroll, la clé pour obtenir des résultats durables dans les paris sportifs

Les paris sportifs sont disponibles pour une multitude de disciplines sportives. Que vous soyez fan de football, de basketball, de volleyball ou encore de courses hippiques, vous pouvez ainsi vous constituer un complément de revenus en vous lançant dans les paris sportifs. Toutefois, comme pour toute activité impliquant que des fonds soient engagés, il est essentiel de disposer d’une solide stratégie pour réussir. En particulier, l’une des stratégies à mettre en place se trouve en la gestion de la bankroll.

Principe des paris sportifs et explication de la notion de bankroll

Les paris sportifs mettent en jeu deux catégories d’acteurs. D’une part, il y a le bookmaker, qui fait office de courtier. D’autre part, se trouvent les parieurs, qui sollicitent les services du bookmaker pour effectuer des mises sur la survenance ou non de tel événement ou tel autre dans le cadre des confrontations sportives. Au besoin, cliquez ici pour plus d’informations sur les différents types de mise que vous pouvez effectuer.

La bankroll est un terme provenant du jargon du poker. Il désigne la cagnotte dont dispose le joueur. Pour les paris sportifs, la bankroll fait donc référence à la somme d’argent que possède le parieur sur son compte de pari, pour pouvoir placer ses mises

Les clés de la gestion de bankroll : un suivi rigoureux et une discipline infaillible

Pour bien gérer sa bankroll, il est primordial de définir dans un premier temps des règles. Ces dernières doivent s’appuyer sur vos objectifs. Pour commencer, retenez cette réalité : la réussite dans les paris sportifs constitue un processus de long terme. Des parieurs parviennent bien sûr à multiplier par 10 ou par 50 leur capital en seulement quelques jours ou quelques semaines, mais il n’y a aucune méthode certaine pouvant permettre d’obtenir de tels résultats.

Lisez aussi :  C'est quoi un couloir gagnant dans les courses hippiques ? On vous explique

La certitude se situe indéniablement en la définition de règles dès le départ, susceptibles de s’inscrire dans la durée. Vous devez notamment raisonner en termes de pourcentages. En l’occurrence, une fois que vous avez fixé la somme d’argent que vous souhaitez engager dans les paris sportifs, plutôt que d’identifier un montant à miser à chaque fois, déterminez une proportion de la cagnotte dont vous disposez. Même si vous enchaînez les gains, ne vous laissez pas emballer ; à l’inverse, si les pertes se succèdent, ne cherchez pas non plus à rattraper coûte que coûte.

des pièces de monnaie sur un ordinateur portable

Comment gérer sa bankroll ? Quelques exemples

Il est généralement recommandé de ne jamais excéder, en toutes circonstances, 10% de votre cagnotte comme montant misé sur un seul pari. Par ailleurs, il est conseillé de définir des pourcentages à miser en fonction du niveau de risque que présente chaque pari. Sur les paris simples (paris comprenant un événement unique), vous pouvez décider de miser 10% de votre capital lorsque la cote se situe entre 1,3 et 1,6 (format européen). Une mise de 8% pourrait convenir pour les cotes se trouvant entre 1,7 et 2,3, puis 5% pour tout pari simple dont la cote est supérieure à 2,3.

Sur les paris combinés (paris comprenant plusieurs événements), vous pouvez choisir de miser 5% de votre cagnotte pour les paris comprenant entre 2 et 4 événements, 2% dès que la cote globale excède 5, etc.

Il ne s’agit bien sûr là que d’illustrations. Gardez à l’esprit que plus élevé est le risque que vous prenez, moindre doit être la part de votre bankroll que vous engagez. Dans tous les cas, vous ne devez jamais risquer un trop important pourcentage de votre cagnotte sur un seul pari, quel que soit l’événement sportif concerné et votre niveau de conviction.

Pages sur le même sujet

Leave a Comment